Les orgues de  Paris
ORGUES DE PARIS 2.0 © 2018 Vincent Hildebrandt ACCUEIL A-C

Chapelle de la

Congrégation du Saint-Esprit

30, rue Lhomond, 75005 Paris

190x - Charles Mutin

1984 - Adrien Maciet

II/23 - traction mécanique - composition

La congrégation du Saint-Esprit avait acquis les terrains en 1731, mais la construction de la chapelle commença en 1769 avec l'architecte Nicolas Le Camus de Mézières. Les travaux furent interrompus et reprirent en 1775 avec l'architecte Jean-François Chalgrin. Le premier orgue de la chapelle date du XIXème siécle. La date de construction et nom du facteur nous sont inconnus. L’orgue a probablement été construit au cours du premier tiers du XIXème siècle. Une plate-face porte la date de 1848, date probable à laquelle l’orgue fut posé dans la chapelle. Il a été remanié au début du XXème siècle par Charles Mutin (la date précise est également inconnue). Il transforma profondément le buffet et ne garda que la partie haute, qui fut séparée en deux corps de part et d’autre de la console. L’instrument fut doté d’une traction pneumatique. En 1984, le facteur Adrien Maciet reconstruit alors l’instrument en reconstituant le buffet d’origine. Il réemploya de nombreux tuyaux et compléta la partie instrumentale avec des jeux provenant de l’orgue Chéron de Mortain. Un relevage par Alain Léon est prévu.
Les orgues de Paris

Chapelle de la

Congrégation du

Saint-Esprit

30, rue Lhomond, 75005 Paris

190x - Charles Mutin

1984 - Adrien Maciet

II/23 - traction mécanique - composition

ORGUES DE PARIS 2.0 © Vincent Hildebrandt ACCUEIL A-Z
La congrégation du Saint-Esprit avait acquis les terrains en 1731, mais la construction de la chapelle commença en 1769 avec l'architecte Nicolas Le Camus de Mézières. Les travaux furent interrompus et reprirent en 1775 avec l'architecte Jean-François Chalgrin. Le premier orgue de la chapelle date du XIXème siécle. La date de construction et nom du facteur nous sont inconnus. L’orgue a probablement été construit au cours du premier tiers du XIXème siècle. Une plate-face porte la date de 1848, date probable à laquelle l’orgue fut posé dans la chapelle. Il a été remanié au début du XXème siècle par Charles Mutin (la date précise est également inconnue). Il transforma profondément le buffet et ne garda que la partie haute, qui fut séparée en deux corps de part et d’autre de la console. L’instrument fut doté d’une traction pneumatique. En 1984, le facteur Adrien Maciet reconstruit alors l’instrument en reconstituant le buffet d’origine. Il réemploya de nombreux tuyaux et compléta la partie instrumentale avec des jeux provenant de l’orgue Chéron de Mortain. Un relevage par Alain Léon est prévu.