Les orgues de  Paris
ORGUES DE PARIS 2.0 © 2018 Vincent Hildebrandt ACCUEIL A-C

Versailles, Cathédrale

Saint Louis 1 - 2

4 place Saint Louis, 78000 Versailles Orgue de choeur

1837 - John Abbey

1880 - Aristid Cavaillé-Coll

1911 - Charles Mutin

1940/47 -Jules Bossier

1978 - Adrien Maciet

2001 - Gildas Ménoret

II/14 (15) - transmissions mécaniques

Composition

I : Grand-Orgue (56 notes) Bourdon 16' Montre 8' Flûte Harmonique 8' Bourdon 8' Prestant 4' Doublette 2' Plein-Jeu III rgs II : Récit expressif (56 notes) Flûte douce 8' Salicional 8' Voix Céleste 8' Flûte octaviante 4' Basson 16' Trompette 8' Basson-Hautbois 8’ Pédale (30 notes) Soubasse 16’ (emprunt du GO) 14 jeux - 2 claviers manuels de 56 notes et pédalier 30 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux Accouplements : II/I ( 8,16') Tirasses : I/P - II/P Appel + renvoi d'anches (du Récit) : l'astucieux mécanisme permet toujours par la rotation des tirants de pré-sélectionner les jeux correspondants. Appel Mixture GO Appel trémolo général Expression Récit par cuiller Le jeu de Soubasse n'a toujours pas de tirant, l'appel et le renvoi se font par une cuillère Videos Christian Ott Photo’s: Vincent Hildebrandt
L'orgue de choeur de la cathédrale fut construit en 1837 par le facteur John Abbey, établi à Versailles. En 1863, l’instrument est restauré par Cavaillé-Coll qui modifie quelque peu la disposition. En 1880, l’instrument est reconstruit et agrandi par Cavaillé-Coll dans un nouveau buffet et une console neuve. Le matériel d’Abbey est réutilisé. L’instrument est porté à quinze jeux. En 1911, Charles Mutin effectue des modifications. En 1940 et 1947 : deux interventions du facteur Bossier dans le style néo-classique, ajoutant des mutations au GO (nazard et tierce) et plaçant le Plein Jeu au Récit sur un sommier posté. En 1978, Adrien Maciet effectue un réajustement total de la mécanique de départ, change le banc devenu trop étroit et installe un nouveau pédalier de 30 notes. En 2001, une restauration par Gildas Ménoret de Nantes : retour à l'orgue Abbey-Cavaillé-Coll (suppression des mutations du GO, restitution du Plein-Jeu romantique au GO). Source
Les orgues de Paris

Versailles,

Cathédrale

Saint Louis 1 - 2

4 place Saint Louis, 78000 Versailles Orgue de choeur

1837 - John Abbey

1880 - Aristid Cavaillé-Coll

1911 - Charles Mutin

1940/47 -Jules Bossier

1978 - Adrien Maciet

2001 - Gildas Ménoret

II/14 (15) - transmissions mécaniques

Composition

I : Grand-Orgue (56 notes) Bourdon 16' Montre 8' Flûte Harmonique 8' Bourdon 8' Prestant 4' Doublette 2' Plein-Jeu III rgs II : Récit expressif (56 notes) Flûte douce 8' Salicional 8' Voix Céleste 8' Flûte octaviante 4' Basson 16' Trompette 8' Basson-Hautbois 8’ Pédale (30 notes) Soubasse 16’ (emprunt du GO) 14 jeux - 2 claviers manuels de 56 notes et pédalier 30 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux Accouplements : II/I ( 8,16') Tirasses : I/P - II/P Appel + renvoi d'anches (du Récit) : l'astucieux mécanisme permet toujours par la rotation des tirants de pré-sélectionner les jeux correspondants. Appel Mixture GO Appel trémolo général Expression Récit par cuiller Le jeu de Soubasse n'a toujours pas de tirant, l'appel et le renvoi se font par une cuillère Videos Christian Ott Photo’s: Vincent Hildebrandt
ORGUES DE PARIS 2.0 © Vincent Hildebrandt ACCUEIL A-Z