Les orgues de  Paris
ORGUES DE PARIS 2.0 © 2018 Vincent Hildebrandt ACCUEIL A-C

Chapelle

du Collège et lycée

Saint-Louis-de-Gonzague

12, rue Benjamin Franklin, 75016 Paris

1xxx - Skinner (ancien orgue de salon)

1964 - Picaud

2012 - Dargassies

II/24 (14) - transmissions électro-pneumatiques -

composition

La chapelle Le collège jésuite de Saint-Louis-de- Gonzague est reconstruit de 1933 à 1935 par l'architecte Henry Violet. La chapelle, réalisée en béton armé, est décorée d'une "fresque" représentant les principaux épisodes de la vie de saint Louis de Gonzague (1568-1591). Elle est l’œuvre du peintre Henri de Maistre, directeur des Ateliers d'Art Sacré. C’est un très bel exemple l'architecture religieuse des années trente à Paris. L’orgue La date et la provenance de l’orgue sont inconnues mais il est possible qu’il s’agisse d’un ancien orgue de salon. Il a été racheté par le collège en 1964. Son transfert fut assuré par Eugène Picaud. A cette occasion, l’instrument fut ré- harmonisé par Barbéris. L’inauguration fut alors donnée par Marie-Claire Alain, le 27 mai 1964. Organiste: Laurent Jochum
Les orgues de Paris

Chapelle

du Collège et lycée

Saint-Louis-de-

Gonzague

12, rue Benjamin Franklin, 75016 Paris

1xxx - Skinner (ancien orgue de salon)

1964 - Picaud

2012 - Dargassies

II/24 (14) - transmissions électro-pneumatiques -

composition

ORGUES DE PARIS 2.0 © Vincent Hildebrandt ACCUEIL A-Z
La chapelle Le collège jésuite de Saint-Louis-de-Gonzague est reconstruit de 1933 à 1935 par l'architecte Henry Violet. La chapelle, réalisée en béton armé, est décorée d'une "fresque" représentant les principaux épisodes de la vie de saint Louis de Gonzague (1568- 1591). Elle est l’œuvre du peintre Henri de Maistre, directeur des Ateliers d'Art Sacré. C’est un très bel exemple l'architecture religieuse des années trente à Paris. L’orgue La date et la provenance de l’orgue sont inconnues mais il est possible qu’il s’agisse d’un ancien orgue de salon. Il a été racheté par le collège en 1964. Son transfert fut assuré par Eugène Picaud. A cette occasion, l’instrument fut ré-harmonisé par Barbéris. L’inauguration fut alors donnée par Marie-Claire Alain, le 27 mai 1964. Organiste: Laurent Jochum