Les orgues de  Paris
ORGUES DE PARIS 2.0 © 2018 Vincent Hildebrandt ACCUEIL A-C

Cathédrale Sainte-Croix

de Paris des Arméniens

(Ancienne église Saint-Jean-Saint-François)

13, rue du Perche, 75003 Paris Orgue de tribune

1844 - Cavaillé-Coll

1926 – PM Koenig

1956 - Beuchet

II/19 - traction mécanique - composition

Orgue de choeur

1860 - Cavaillé-Coll

2019 - Yves Fossaert

II/8 - traction mécanique - composition

Photo GO/OdC: Pierre Marteau
Située au cœur du Marais, la cathédrale Sainte- Croix des Arméniens est l’un des fleurons architecturaux du quartier. L'église des Capucins du Marais, fondée en 1622 à l'emplacement d'un ancien jeu de paume, fut reconstruite au début du XVIIIe siècle et était alors dénommée Saint-Jean-Saint- François. Affectée au culte paroissial en 1803, son architecture, très simple, a subi peu de modifications : une grande salle rectangulaire couverte par une voûte en anse de panier, à laquelle est adjoint un seul collatéral, conformément à la tradition franciscaine. Le plan du chœur, reconstruit en 1828 par Hippolyte Godde, est également demeuré dans sa disposition initiale. Le portail sur la cour fut édifié par Victor Baltard en 1855. En 1970, l'église, alors fermée au culte, est confiée par le cardinal Marty à la communauté arménienne qui était en recherche d'une église paroissiale.

Organiste titulaire

? Organistes célèbres ayant illustré l’instrument : César Franck (titulaire de 1851 à 1858), Théo Delibes

Concerts

-

Messes avec orgue

Samedi à 17h30 et dimanche à 11h Vidéo -
Grand Orgue Le Grand-Orgue fut commandé en 1844 à Dominique, Aristide et Vincent Cavaillé-Coll, en remplacement d’un petit instrument provenant du facteur Somer. Les Cavaillé-Coll installèrent alors leur instrument dans un buffet exécuté par le maître sculpteur Liénard. Au préalable, l’instrument avait été exposé à l’Exposition Universelle de 1844. En 1926, l’instrument fut relevé et agrandi par Paul-Marie Koenig de Caen. L’étendue de la pédale et des claviers furent étendus. En 1956, la Maison Beuchet effectua une rénovation et quelques transformations. Depuis, l’instrument à subi des maladresses de divers facteurs qui ont massacrés à deux reprises, l’harmonie (papillonnage, biseaux, bouches relevées)… L’orgue de chœur L’orgue de chœur fut construit par Cavaillé-Coll et livre le 24 avril 1860, dans un buffet conçu par Hyppolite Godde. Contrairement au Grand-Orgue, sa tuyauterie, coupée au ton, a été entièrement préservée, tout comme l’harmonie. En 2019, suite à la restauration de la cathédrale, l’instrument a été entièrement restauré par Yves Fossaert.
Les orgues de Paris

Cathédrale

Sainte-Croix

de Paris des

Arméniens

(Ancienne église Saint-Jean-Saint-François)

13, rue du Perche, 75003 Paris Orgue de tribune

1844 - Cavaillé-Coll

1926 – PM Koenig

1956 - Beuchet

II/19 - traction mécanique - composition

Orgue de choeur

1860 - Cavaillé-Coll

2019 - Yves Fossaert

II/8 - traction mécanique - composition

Photo GO/OdC: Pierre Marteau
ORGUES DE PARIS 2.0 © Vincent Hildebrandt ACCUEIL A-Z

Organiste titulaire

? Organistes célèbres ayant illustré l’instrument : César Franck (titulaire de 1851 à 1858), Théo Delibes

Concerts

-

Messes avec orgue

Samedi à 17h30 et dimanche à 11h Vidéo -
Grand Orgue Le Grand-Orgue fut commandé en 1844 à Dominique, Aristide et Vincent Cavaillé-Coll, en remplacement d’un petit instrument provenant du facteur Somer. Les Cavaillé-Coll installèrent alors leur instrument dans un buffet exécuté par le maître sculpteur Liénard. Au préalable, l’instrument avait été exposé à l’Exposition Universelle de 1844. En 1926, l’instrument fut relevé et agrandi par Paul-Marie Koenig de Caen. L’étendue de la pédale et des claviers furent étendus. En 1956, la Maison Beuchet effectua une rénovation et quelques transformations. Depuis, l’instrument à subi des maladresses de divers facteurs qui ont massacrés à deux reprises, l’harmonie (papillonnage, biseaux, bouches relevées)… L’orgue de chœur L’orgue de chœur fut construit par Cavaillé-Coll et livre le 24 avril 1860, dans un buffet conçu par Hyppolite Godde. Contrairement au Grand-Orgue, sa tuyauterie, coupée au ton, a été entièrement préservée, tout comme l’harmonie. En 2019, suite à la restauration de la cathédrale, l’instrument a été entièrement restauré par Yves Fossaert.